Évitez les pannes prématurées de votre éclairage LED  

Évitez les pannes prématurées de votre éclairage LED

Connaissez-vous les causes les plus courantes de défaillance prématurée des lampes et des luminaires à LED ?

Ce que beaucoup de gens ne savent pas – mais devraient absolument savoir : La plupart des lampes LED et des luminaires LED ne tombent pas en panne prématurément parce qu’ils sont censés être de mauvaise qualité ou de mauvaise qualité. Au contraire, dans la plupart des cas, une défaillance prématurée est liée à certaines circonstances de l’environnement d’éclairage LED.

Il y a plusieurs causes qui peuvent endommager les composants LED, les lampes LED ou les luminaires LED :

Cause possible 1 – Pics de tension

Les appareils en amont qui se déclenchent par l’intermédiaire de relais, tels que les interrupteurs à impulsions, les détecteurs de mouvement, les minuteries, les interrupteurs crépusculaires, etc. peuvent provoquer des pics de tension !

Explication : En activant de tels dispositifs ou des dispositifs similaires, une impulsion de courant est donnée à l’alimentation secteur concernée. Cette impulsion de courant provoque une pointe de tension qui peut endommager (souvent retardée) les composants des LED. L’expérience a montré que les lampes à incandescence à LED de toutes marques sont particulièrement sensibles à ce type de surtension.

 

Cause possible 2 – Surtensions

Les surtensions dues à une augmentation de la tension de base du réseau peuvent avoir plusieurs causes, par exemple

  • l’utilisation de plusieurs lampes LED à faible facteur de puissance, qui font agir sur le réseau une « puissance apparente » sous forme de tension d’induction.
    Explication : Le facteur de puissance (ou facteur de puissance électrique) « …désigne le rapport entre la puissance active et la puissance apparente dans des conditions périodiques ».
    (Citation : Règlement 1194/2012 de l’UE).

En règle générale, plus le facteur de puissance est faible, plus la puissance apparente est élevée !

  • d’autres dispositifs inductifs (tubes fluorescents, lampes à économie d’énergie, etc.), qui permettent à une tension d’induction d’agir sur le réseau.
    Explication : Les appareils inductifs renvoient une puissance réactive ou inductive au réseau, ce qui peut entraîner une augmentation de la tension du réseau. Ces tensions de réseau accrues peuvent endommager l’électronique des sources lumineuses à LED, des luminaires LED et des appareillages électroniques dans le circuit concerné.

 

  • Systèmes environnants (p. ex. systèmes solaires, industrie environnante, postes de transformation, systèmes de refroidissement, ascenseurs de personnes, etc.)

 

La solution :

Les éléments de refroidissement RC (condensateurs 0.1µF avec résistance de 100 Ohm) déchargent les tensions d’induction et les pics de tension par le conducteur neutre et nettoient ainsi le réseau dans le circuit respectif. Notre expérience de ces dernières années montre que la majorité des pannes de toutes les lampes LED liées au système peuvent être évitées en utilisant des éléments d’extinction RC !

 

C’est pourquoi nous vous conseillons d’utiliser les éléments de trempe RC à titre préventif lors de la première installation d’un éclairage LED, afin de vous assurer que votre éclairage LED fonctionne parfaitement et durablement.

 

Une contribution de l’équipe GreenLED

 

 

Qu'en pensez-vous? Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *