Les systèmes d’exploitation les plus importants de Raspberry Pi pour les fabricants  

Les systèmes d’exploitation les plus importants de Raspberry Pi pour les fabricants

Le Raspberry Pi est la base idéale pour une multitude de projets de fabricants. Ceci n’est pas seulement dû aux accessoires polyvalents, mais aussi aux différents systèmes d’exploitation, qui donnent à l’ordinateur monocarte les fonctions souhaitées en fonction du projet.

Les fabricants sont particulièrement adaptés aux systèmes d’exploitation qui peuvent être utilisés de diverses façons. Une fois que vous vous êtes familiarisé avec un système d’exploitation, vous pouvez mettre en œuvre une multitude de projets différents dans un environnement familier.

Nous présentons ici six systèmes d’exploitation autres que NOOBS :

 

1) Raspbian – un bon standard

Raspbian est un système d’exploitation basé sur Debian et officiellement supporté par la Fondation Raspberry Pi. Il s’agit donc d’un système d’exploitation spécifiquement optimisé pour une utilisation avec Raspberry Pi. En raison du statut de système d’exploitation officiel de Raspberry Pi, il y avait aussi des outils dès le début pour apprendre les techniques de programmation fonctionnant sur Raspbian. « Pas d’espace » Ainsi, le système d’exploitation a rapidement joui d’une grande popularité auprès des débutants.

Un autre point qui rend Raspbian particulièrement convivial pour les débutants est l’interface utilisateur graphique PIXEL (Pi Improved X-Window Environment, Lightweight).
Les utilisateurs ont à leur disposition une grande bibliothèque de logiciels qui comprend des clients de messagerie, des navigateurs, des programmes de traitement de texte et des jeux comme Minecraft.

Versions d’éclairage plus respectueuses des ressources

Pour les utilisateurs avancés qui ne veulent pas d’un bureau avec Windows, il existe une version légère pour chaque distribution, Raspbian Lite. Puisqu’il n’offre que les programmes les plus nécessaires et se passe des paquets Java, des temps de démarrage plus rapides sont possibles avec Raspbian Lite. De plus, l’utilisateur dispose de plus de mémoire pour l’implémentation d’applications autoprogrammées.

Une autre alternative intéressante, qui est également très conviviale en termes de ressources, mais qui possède toujours une interface utilisateur graphique, est Diet Pi. Comme Raspbian, il est basé sur le noyau Debian 4.14, mais ce n’est pas à proprement parler une version Raspbian.

2) Ubuntu Mate

Ubuntu a longtemps été l’une des distributions Linux les plus populaires et les plus répandues. Ubuntu Mate est également basé sur Debian et fonctionne trés stable sur Raspberry 2 et 3, la principale différence avec Ubuntu original est qu’il utilise l’environnement de bureau MATE. Il supporte PowerPC et ARMv7.

Ubuntu Mate est particulièrement convivial, car il fournit un OS unifié pour toutes les applications. Il comprend également des applications pratiques telles qu’un gestionnaire de fichiers, un éditeur de texte, un affichage d’images, une surveillance du système et des terminaux.

Les utilisateurs doivent choisir une carte microSDHC de classe 6 ou 10 pour un fonctionnement en douceur.

 

3) Ubuntu Core

Cette variante est particulièrement adaptée aux applications Cloud et IoT. Ubuntu Core attache une grande importance à la sécurité et est particulièrement économe en ressources et robuste. La distribution convient aussi bien aux ordinateurs personnels qu’aux serveurs.

Une particularité ici est que chaque progiciel est emballé sous la forme d’une seule unité appelée Snap. Cela assure une plus grande stabilité, car les failles de sécurité n’affectent qu’un seul snap, et non l’application entière. De plus, des mises à jour régulières offrent plus de sécurité.

 

4) Arch Linux

Arch Linux est un système d’exploitation très minimaliste et économe en ressources qui peut être adapté individuellement à vos propres projets. Le système d’exploitation offre des distributions pour ARMv6, ARMv7 et ARMv8 et supporte les interfaces et GPIOs spécifiques à Raspberry Pi.

Il s’adresse davantage aux utilisateurs avancés qui aiment se familiariser avec la documentation et découvrir les choses par eux-mêmes. Le système d’exploitation ne dispose ni d’une interface utilisateur graphique ni d’un menu de configuration.

La formation approfondie est récompensée par la possibilité d’avoir un contrôle total sur l’OS et de mettre en œuvre vos propres idées. Vous n’utilisez donc que les ressources de Raspberry Pi pour les fonctions dont vous avez vraiment besoin.

 

5) FreeBSD

FreeBSD est basé sur un système d’exploitation de la Berkeley Software Distribution. Le système d’exploitation de type UNIX (mais pas entièrement compatible POSIX) convient aux serveurs, ordinateurs de bureau et systèmes embarqués.

Il met l’accent sur la performance, la mise en réseau et les capacités de stockage. Il est souvent utilisé pour les applications lourdes, les systèmes de backbone Internet tels que les routeurs haute performance ou les plates-formes d’hébergement web. Là, il s’avère particulièrement rapide et fiable.

 

6) SARPi

SARPi est considérée comme la plus ancienne distribution Linux encore maintenue aujourd’hui. Il a une structure simple qui rappelle aussi UNIX. La distribution est toujours étendue avec de nouveaux paquets, ce qui garantit la sécurité et le fonctionnement stable du système d’exploitation.

Avec SARPi, les utilisateurs peuvent décider eux-mêmes des fonctions dont ils ont réellement besoin. Les applications ou bibliothèques de logiciels doivent être installées séparément pour chaque fonctionnalité. Ce dont il n’a pas besoin n’occupe pas d’espace de rangement précieux.

La configuration et l’administration se font à partir de fichiers texte et de quelques scripts shell au lieu d’interfaces graphiques. Cela signifie que le système d’exploitation s’adresse davantage aux utilisateurs ayant une connaissance préalable de Linux ou de Raspberry Pi.

 

Conclusion

Que ce soit pour les débutants en électronique ou les fabricants avancés – le Raspberry Pi offre une bonne base pour des projets de tout niveau de difficulté. Les différents systèmes d’exploitation y contribuent largement. En fonction de leur niveau de connaissance, de leurs propres préférences ou de leurs exigences techniques, les fabricants peuvent choisir le système d’exploitation dont ils ont besoin.

L’avantage des systèmes d’exploitation présentés est qu’ils ont tous une communauté en ligne vivante et parfois très large. Ainsi, vous pouvez rapidement trouver une solution à toutes sortes de problèmes ou discuter de vos idées dans les forums.

Photo de couverture : reichelt

 

 

Qu'en pensez-vous? Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *