Caméras endoscopiques: enfin un aperçu des zones difficiles d’accès  

Caméras endoscopiques: enfin un aperçu des zones difficiles d’accès

L’endoscopie est connue dans le domaine de la médecine, mais entre-temps la technique de l’examen mini-invasif des cavités techniques est également devenue courante dans le commerce et l’industrie.

Les fabricants de caméras endoscopiques ont spécialisé les modèles respectifs afin que chacun, de l’artisan amateur au fabricant professionnel d’installations, puisse trouver un modèle adapté à ses besoins.

Voici en quoi consiste la caméra de l’endoscope

La structure d’une caméra d’endoscope est essentiellement toujours la même : en plus des sources lumineuses pour l’éclairage des zones sombres et des guides de lumière, des guides d’images et des capteurs pour les prises de vue de caméra sont toujours installés. L’élément central est également l’optique avec laquelle les enregistrements photo et vidéo sont réalisés.

Dans notre guide, nous vous expliquons trois domaines d’application typiques et vous montrons comment les utiliser au mieux.

1. Un tuyau bouché

Une des applications classiques d’une caméra endoscopique est le blocage d’un tube. Si le nettoyeur de drain n’aide plus et que vous ne savez pas exactement où se situe le problème, vous pouvez regarder directement dans le tuyau et localiser le problème.

Le col de cygne de l’appareil photo est inséré directement dans le tube – avec les lumières intégrées, qui sont intégrées dans les appareils, vous pouvez assurer une exposition suffisante.

Une fois le problème détecté, les caméras telles que la RND 355-00009 vous permettent d’attacher un crochet à la tête de la caméra et d’extraire directement la cause du problème, par exemple si c’est une touffe de cheveux. Dans le cas contraire, il est conseillé de photographier ou de filmer la zone à problème depuis différentes positions – et d’envisager la suite de la procédure sur la base du matériel.

Une solution à ce problème pourrait être, par exemple, une fraiseuse de saleté – un mode d’emploi sur ce sujet peut être trouvé ici.

 

2. La construction de carrosseries d’automobiles

En plus des tubes obstrués, les caméras endoscopiques peuvent également montrer des zones problématiques dans la construction de la carrosserie. Les caméras petites et flexibles sont utilisées pour inspecter des composants difficiles à voir sur des véhicules qui, autrement, devraient être enlevés à grands frais.

Des enregistrements photographiques ou vidéo de ces endroits peuvent être utilisés pour déterminer si les composants sont encore en bon état ou s’il y a déjà eu corrosion ou rouille.

Si nécessaire, le composant peut être réparé alors qu’il est encore installé. La progression de la réparation peut être documentée à l’aide de l’appareil photo.

Les caméras endoscopiques telles que la PEAKTECH 5600 sont idéales pour ces activités car elles sont également certifiées IP67 – elles sont donc particulièrement bien protégées contre la poussière et la saleté.

Une autre caméra spécialement conçue pour l’inspection des véhicules est l’ENDO S12. Cette caméra est utilisée sur un petit chariot à rouleaux et est donc particulièrement adaptée à l’inspection des sous-planchers.

 

3. Construction de machines et d’installations

En plus de la construction de carrosseries et de l’inspection des conduites, les caméras endoscopiques sont de plus en plus utilisées dans la construction de machines et d’installations industrielles. Les caméras ne sont pas seulement utilisées pour la détection de défauts, mais aussi pour la maintenance, la réparation et le contrôle qualité.

Comme dans les exemples précédents, les caméras endoscopiques sont utilisées pour des parties non visibles de l’installation qui devraient autrement être démontées. Les caméras avec contrôle de rotation intégré sont préférées ici afin d’obtenir une image holistique. Dans les locaux industriels, il faut également veiller à ce que la caméra soit suffisamment robuste pour résister à des températures ambiantes particulièrement élevées ou basses.

De plus, la plage de mise au point de l’appareil doit être très faible, de sorte que les enregistrements photo et vidéo aient toujours la netteté nécessaire, même dans des pièces très étroites.

L’ENDO S06, par exemple, offre toutes ces caractéristiques. Il peut être utilisé à des températures comprises entre -10° et +60° C, peut tourner jusqu’à 180° et a une plage de mise au point de seulement 2 à 5 cm.

 

Les investisseurs peuvent faire des économies à long terme

Bien sûr, l’achat d’une caméra endoscopique représente un investissement pour le moment – mais les modèles bon marché sont déjà disponibles à partir de 70€ environ.

A long terme, on pourra économiser par l’utilisation des caméras, puisqu’on peut sauver par exemple l’entreprise de nettoyage de tuyaux ou le déménagement coûteux d’unités de construction.

 

Photo de couverture : reichelt

 

Qu'en pensez-vous? Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *