Exposition au radon : quels sont les risques et comment s’en protéger ?  

Exposition au radon : quels sont les risques et comment s’en protéger ?

L’exposition au radon représente un risque réel pour la santé. Le radon est présent sur l’ensemble du territoire français, avec des zones à risque plus ou moins élevé selon les régions. Si sa concentration dans les bâtiments est très variable, son accumulation au sein des habitations est dangereuse.

Quels sont les risques d’une exposition au radon ? Comment la mesurer chez soi et quelles sont les mesures à prendre en cas de concentration nocive ? Voici nos conseils pour vous informer sur ce danger encore méconnu du grand public.

Qu’est-ce que le radon ?

Le radon est un gaz radioactif issu de la désintégration de l’uranium et du radium présents naturellement dans le sol et les roches. Il pénètre dans les bâtiments par les moindres fissures et s’accumule dans l’air ambiant. C’est pourquoi certaines pièces comme les sous-sols sont particulièrement exposées. Lorsqu’il est inhalé, le gaz cause des dommages irréversibles à la santé, en particulier aux voies respiratoires. L’exposition au radon est la deuxième cause de cancer du poumon après le tabac. C’est aussi l’une des principales causes de cancer du poumon chez les non-fumeurs.

L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN)‏ a récemment publié une nouvelle carte des zones à potentiel radon en France, s’appuyant sur la cartographie de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRNS). Si ces cartes permettent de connaître le potentiel radon de chaque commune, seul le dépistage d’un bâtiment permet d’évaluer précisément sa concentration en radon. Il est donc recommandé de faire appel à des sociétés spécialisées, équipées des appareils de mesure adéquats. En effet, cette mesure dépend de multiples facteurs comme l’étanchéité de l’interface entre le bâtiment et le sol, ou le taux de renouvellement de l’air intérieur. De plus, les matériaux de construction d’origine naturelle comme l’argile ou le granit peuvent également être contaminés par le radon. Il est donc particulièrement important de surveiller sa propre habitation sur une plus longue période et de prendre les mesures nécessaires en cas de concentration accrue de radon.

Comment détecter une concentration élevée ?

Le radon est un gaz inodore et invisible qui ne cause aucun inconfort physique à court terme. Alors comment peut-on évaluer si la concentration de radon dans l’air est élevée ? Et s’il représente un risque pour la santé ?

La seule façon de déterminer de façon fiable la concentration en radon d’un bâtiment est d’en mesurer les valeurs sur une longue période de temps. Il faut s’assurer que la précision de la mesure est suffisante. Par ailleurs, la concentration de ce gaz rare radioactif dans la pièce varie beaucoup selon l’heure de la journée et la saison.

Avec l’aide d’un détecteur de radon, la surveillance continue de la concentration de radon est simple et relativement peu coûteuse. Pas besoin de recourir à des tests de laboratoire coûteux et longs. Parmi les détecteurs existants, nous vous présentons ici deux produits de la marque Airthings, avec des fonctionnalités différentes.

  • Précision des mesures et facilité d’utilisation

Avec le détecteur numérique de radon de la marque Airthings Home, vous pouvez effectuer des mesures de radon rapidement et facilement. Après seulement 24 heures, vous recevrez vos premiers résultats.

L’écran LCD vous permet d’afficher des mesures à la fois sur le long et court terme : moyenne sur les douze derniers mois et moyenne sur les sept derniers jours ou le jour-même. Les données sont mises à jour toutes les heures ou toutes les 24 heures et garantissent la plus haute précision de mesure.

Léger et portable, le détecteur de radon convient à la surveillance de toutes les pièces de la maison.

  • Possibilité de contrôle via application et autres fonctionnalités

Le détecteur de radon Airthings Wave propose encore plus de fonctionnalités. En plus de la mesure de niveau, il mesure également la température et l’humidité de la pièce avec une précision optimale. Il transmet ensuite les informations directement à votre smartphone.

Sur l’écran d’accueil de l’application, il est possible de visualiser et de comparer les données relatives à différents appareils. Des graphiques offrent une présentation claire des résultats mesurés à court et à long terme.

En cas d’augmentation de la concentration, l’appareil avertit l’utilisateur par une tonalité d’alarme ou une notification dans l’application.

Avec son design attrayant et moderne et sa compatibilité avec IFTTT et Alexa, cet instrument de mesure est également idéal pour les aficionados des systèmes Smart Home.

Comment éviter l’exposition au radon ?

Que faire si l’on détecte une concentration nocive de radon à long terme ? Comme le gaz pénètre à l’intérieur par les plus petites fissures des bâtiments, il est recommandé de sceller les zones touchées.

Si possible, il faut également envisager la réorganisation des espaces de vie. Pour cela, évitez de rester par périodes prolongées dans des pièces contaminées par le radon. Il peut également être utile de mettre en place un système de ventilation intensive des pièces concernées.

Illustration : Adobe Stock, #131284361, nikkytok
 

Votre avis compte: qu'en pensez-vous?

Résultats précédents du vote sont en cours de chargement.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *