Généralisez votre bloqueur de pubs à l’ensemble du réseau grâce au Raspberry Pi  

Généralisez votre bloqueur de pubs à l’ensemble du réseau grâce au Raspberry Pi

Qu’il s’agisse de tablette, smartphone ou PC, le Raspberry Pi polyvalent vous permet de bloquer toute publicité au niveau du routeur, grâce à un petit programme open source appelé « Pi-Hole ». Dans ce guide, nous vous expliquons les choses auxquelles faire attention lors de la configuration du Raspberry Pi pour enfin libérer votre réseau de la publicité.

Le projet

 Convient à : utilisateur débutant avec connaissances de bases, utilisateur avancé

Durée : environ 1 à 2 heures

Budget : environ 60€

Matériel : 1 x kit Raspberry Pi 3, câble réseau en option  

En supplément : Fonctions NAS et VPN

Autre équipement : écran, clavier PC, connexion Internet

Les avantages d’un bloqueur de pubs au niveau réseau

Avant de vous expliquer comment vous y prendre, quelques mots rapides sur les avantages d’avoir un bloqueur de pubs au niveau du réseau par rapport aux bloqueurs de pubs traditionnels du navigateur. L’atout principal est que la publicité n’atteint même pas les appareils que vous utilisez. Par conséquent, le volume de données est réduit, votre terminal consomme moins de ressources et la probabilité qu’il se retrouve infecté par un logiciel malveillant issu d’une publicité malveillante diminue.

De plus, Pi-Hole vous offre la possibilité de configurer un VPN « call-to-home », ce qui vous garantit une navigation sans publicité sur tous vos appareils mobiles à tout moment, où que vous soyez.

Enfin, l’interface web vous donne accès à des statistiques utiles sur toutes les requêtes des appareils du réseau et sur les performances réseau générales. Si vous souhaitez approfondir le sujet, une API vous offre la possibilité de réaliser vos propres projets de script avec Pi-Hole.

 

Création d’une carte Micro SD de démarrage

En fonction des autres projets que vous avez prévu de réaliser avec le Raspberry Pi, vous devrez d’abord choisir l’une des distributions Linux suivantes : Debian, Ubuntu, Fedora, CentOs ou Raspbian. Si c’est votre premier projet, nous vous recommandons Raspbian, qui est le système d’exploitation officiellement supporté par le Raspberry Pi. Vous trouverez l’image système sur le site de Raspberry Pi dans la section « Téléchargements ». Il existe deux versions de Raspbian : avec ou sans interface graphique. Si vous êtes déjà un utilisateur avancé et que vous avez de l’expérience avec Linux, vous pouvez vous passer d’une interface utilisateur graphique, ce qui rend généralement votre configuration optimale. Si vous êtes débutant, nous vous recommandons de télécharger l’image Raspbian avec interface pour la première installation. Gravez ensuite l’image sur votre carte MicroSD à l’aide d’un graveur d’image.

 

Démarrage et configuration du Raspberry Pi

Vous pouvez maintenant insérer la carte MicroSD dans le Raspberry Pi, connecter tous les périphériques nécessaires et le démarrer pour la première fois. En fonction de la distribution choisie, un nom d’utilisateur et un mot de passe vous seront demandés. Pour Raspbian, il s’agit de pi/raspberry.

Ensuite, connectez-vous à Internet. La façon la plus simple est de connecter le Raspberry Pi à votre routeur via un câble réseau. Pour démarrer l’installation de Pi-Hole, entrez la commande suivante dans la console :

 curl -SSL https://install.pi-hole.net | bash

Cette commande télécharge Pi-Hole et démarre un assistant qui vous guidera tout au long de l’installation. Etant donné que Pi-Hole fonctionne comme un serveur DNS, il est important qu’il soit toujours accessible aux périphériques du réseau sous la même adresse IP. Par conséquent, lors de la configuration, il vous sera demandé d’assigner une adresse IP statique au Raspberry Pi.

Il vous sera également demandé de sélectionner un serveur DNS en amont. Si vous n’êtes pas sûr de l’option qui vous convient, vous trouverez toutes les informations nécessaires pour prendre votre décision sur le wiki Github dédié de Pi-Hole.

Pour la suite de l’installation, nous vous recommandons d’activer l’interface Web Admin et la journalisation. À la fin de l’installation, n’oubliez pas de noter le mot de passe qui vous donne accès à l’interface web.

Pour vérifier si l’installation a réussi, entrez pihole status dans la console ou accédez à l’interface Web.

Configuration de vos appareils mobiles

L’étape la plus importante est de définir le serveur DNS dans la configuration de votre routeur. La mise en œuvre exacte de cette étape varie selon votre routeur et votre fournisseur d’accès Internet. En cas de doute, reportez-vous au manuel de votre routeur. 

Certains FAI ne vous permettent pas de choisir vos propres serveurs DNS. Si c’est le cas, vous avez la possibilité de configurer le Raspberry Pi comme serveur DNS sur vos terminaux. Ceci est possible pour tout système d’exploitation PC ou smartphone. Vous avez maintenant réussi à configurer Pi-Hole et pouvez vérifier dans l’interface web quels clients sont connectés.

 

Liste blanche (whitelisting)

Si vous souhaitez soutenir vos sites préférés en ne bloquant pas la publicité sur ces pages, vous pouvez ajouter des pages individuelles à une liste blanche dans l’interface web. Il existe également une liste noire, qui empêche non seulement la publicité mais aussi l’accès complet à certaines pages. En plus de ces deux listes, l’interface web offre un large éventail de paramètres pour personnaliser Pi-Hole en fonction de vos besoins.

Illustration : pinonepantone
 

Votre avis compte: qu'en pensez-vous?

Résultats précédents du vote sont en cours de chargement.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *